TP 2

Découverte des composants électroniques sous Proteus 7
21/01/2022

Lisez l'intégralité de ces consignes avant de commencer à travailler :

Marquez TP2 et la date du jour sur la photocopie du TP ce qui vous permettra de ranger et de retrouver ultérieurement le document dans le classeur.

 

RAPPEL : la première étape d'un TP est la phase de lecture attentive du sujet en surlignant tous les points nouveaux ou importants qui seront à ajouter à votre fiche mémo de Proteus à la fin du TP.

 

Vous enregistrerez systématiquement vos schémas électriques dans votre classeur électronique dans le dossier correspondant au TP et dans un fichier portant le nom du montage (montage_1, montage_2, montage_3, etc.) même si sur le TP papier il est écrit "fermez sans rien enregistrer". Pour cela connectez-vous maintenant à votre lecteur réseau ci ce n'est pas déjà fait.

 

Avant de commencer le travail donné sur le TP papier lisez les 3 paragraphes suivants en prenant des notes ou en corrigeant certains points sur la photocopie.

 

Correction à apporter sur la page 1/8 du TP :

Dans la nouvelle version de Proteus le composant "potentiomètre" ne s'appelle plus POT-LIN mais POT-HG. Corrigez-le en raillant POT-LIN et en le ramplaçant par POT-HG dans le tableau des composants page 1/8, et appliquez cette remarque lors du TP.

 

Rappel de la loi d'ohm :

Comme constaté dans le TP1, la tension U aux bornes d'une résistance R est égale au produit de cette résistance et du courant I qui la traverse : U=R.I

Attention aux unités de mesure : U est en volts, R est en ohms et I est en ampères. En cas de préfixe il faudra appliquer la puissance de 10 correspondante comme coefficient multiplicateur dans les calculs. Exemple :

1 kilo ohm = 1 kΩ = 1 000 Ω = 1.103 Ω

1 méga ohm = 1 MΩ = 1 000 kΩ = 1 000 000 Ω = 1.106 Ω

1 milli ampère = 1 mA = 0.001 A = 1.10-3 A

1 micro ampère = 1 μA = 0.000 001 A = 1.10-6 A

etc.

Application : pour mesurer une résistance dans un circuit électrique on va mesurer la tension U avec un voltmètre branché en dérivation et le courant I avec un ampèremètre branché en série. On en déduit ensuite par le calcul la valeur de la résistance en applicant la loi d'ohm : R=U/I

 

 

Notion de potentiel :

Définition : On appelle potentiel en un point du circuit la tension entre ce point et la masse.

Pour mesurer le potentiel au point A d'un circuit électrique, on utilise un voltmètre en branchant :

Le potentiel du point A se note VA et se mesure en volts.

Remarque : le potentiel de la masse est 0 V.

Par exemple sur le schéma ci-dessous contenant une pile et 3 résistances on définit 3 points A, B et C. Mesurer le potentiel en chacun de ces 3 points revient à mesurer la tension entre chacun des points et la masse : on utilise pour cela 3 voltmètres :

Potentiel en A = tension entre A et la masse (mesurée par le voltmètre de droite)

Potentiel en B = tension entre B et la masse (mesurée par le voltmètre du milieu)

Potentiel en C = tension entre C et la masse (mesurée par le voltmètre de gauche)

 

Réalisez maintenant tout le travail demandé sur le TP papier après y avoir inscrit dessus le numéro du TP et la date. Lorsque vous en serez à l'application 3 page 8 vous reviendrez ici sur Gecif.net pour consulter les indices suivants (pour vous en rappeler marquez "Voir sur Gecif.net" au début de l'application 3 sur la page 8 du TP).

 

Application 1 page 7 :

Dans cette application on vous demande de mesurer 2 résistances : RA et RB.

Pour cela on va appliquer 2 fois la loi d'ohm (R=U/I) en mesurant la tension aux bornes de chacune des résistances ainsi que le courant I du circuit :

A partir des mesures de ce schéma on en déduit les valeurs de chacune des 2 résistances en appliquant la loi d'ohm :

RA=VRA/I

RB=VRB/I

 

 

Application 3 page 8 :

Voici le schéma électronique de base pour réaliser l'application 3 :

Sur ce schéma de base il vous reste à :

Une fois votre montage fonctionnel et validé dans Proteus, relevez-le sur la page 8 de la photocopie du TP sans oublier de préciser la valeur des différents composants.

 

 

Extension du TP2 :

Ajoutez sur la page 1 de la photocopie du TP le nouvel interrupteur suivant en complétant le tableau des composants :

Voici le symbole (en position REPOS) de cet interrupteur double dans Proteus :

Validez dans Proteus toutes les solutions de l'exercices "Applications de la logique câblée" en vérifiant si votre montage correspond bien au cahier des charges pour chacune des 4 positions des interrupteurs.

Remarque : vous utiliserez pour chaque montage 2 interrupteurs A et B SW-DPDT-MOM, et pour chaque interrupteur (en plus des bornes communes 1 et 3) on utilise seulement :

Ainsi cablé l'interrupteur SW-DPDT-MOM de Proteus correspond parfaitement aux interrupteurs à double contact utilisés dans l'exercice : un contact fermé au travail (bornes 1 et 2 ci-dessus) et un cantact ouvert au travail (bornes 3 et 4 ci-dessus).

Retour en haut de la page

www.gecif.net

© Novembre 2021